jeudi 15 novembre 2012

Dans l'hier


La semaine prend fin avec moi dedans qui m'achève en elle. S'agirait-il de construire des garages de cendres pour que le temps s'accomplisse simplement? Les fenêtres givrés de la voiture transportent des images gelées de l'en-dehors. Je ne vois que l'hier. 

Hier, on discutait, rue Bock. On mangeait, rue Bock : burger de porc et frites sombres. Il y avait des grands éclats de rire qui venaient de nous, de toi, de moi. Ça sentait la bonne entente et les gentillesses. Elle en était à sa troisième pinte. On portait de drôles de lunettes et on se comprenait. On discutait de nos villes et de l'autour : les vélos, les profs de philo, les vidéos de chat, les profs de physique avec les petits cheveux longs, les entrevues manquées, les voyages en train, le manque d'argent. Tu m'as tapoté l'épaule : « Vous vous entendez bien, han? ». Ça paraissait. Je riais, riais, riais. Je ne pensais pas en rencontrer encore des comme ça. Fait toujours du bien de savoir que les amitiés se reproduisent avec de belles ardeurs, semblables à hier.

Parce que c'était hier. Les fenêtres dégivrent tranquillement. Le chauffage au max. Le plastique ramollit. Et l'image aussi.