lundi 7 novembre 2011

Dans la fatalité

Les caryatides (église Ste-G.)
 La caryatide avait
de posé sur sa tête
un plafond
attribué à la naissance
par les dieux adorateurs des fardeaux inutiles

Elle ne prononçait que peu de mots
et son oeil ne captait qu'une seule image
toujours la même
un mur de pierres ceignant le tronc robuste d'un sycomore

Elle ne connaissait la légèreté
que par le vent qui de temps en temps
lui balayait le visage