lundi 7 novembre 2011

Dans la caryatide : destin de jeunes filles auxquelles on a attribué un plafond en guise de fardeau

Portrait d'Angèle :

J'ai encore une photo d'Angèle sur le traversier de Tadoussac, ses cheveux au vent, son châle drapé autour d'elle comme la tunique d'une caryatide et ses yeux transparents regardant au loin comme si nous avions été en pleine mer. (28)

Portrait de Kate :
Elle est jeune, Kate, à peine un peu plus de vingt ans. Pour elle, ce sera encore nouveau, magique peut-être. Un rêve. Plus tard, elle m'en voudra sans doute, elle se dira qu'elle s'est bien fait avoir. Mais je n'y peux rien, je lui plais, elle en a envie, j'ai beau raconter les pires histoires sur mon compte, la prévenir que je ne suis qu'un voyageur, me noircir autant que je peux, boire comme un ivrogne, le destin nous pousse l'un vers l'autre et nous n'y échapperons pas. (81)

L. Gauthier, Voyage en Irlande avec un parapluie, 1984.