mercredi 10 novembre 2010

Dans mes doigts

J'évite d'emprunter
       les sillons rongés
       de ma faiblesse
       rouge
       dépecée.

Les sédiments qui y sont suspendus
charrient
des tonnes de bruits
dont ma tête fermée
ne veut plus.

Ultimement,
je songe au piano
ahuri
au centre de mes doigts.